Atelier découverte de la gravure

 

Avec Ombline de Benque

Cie L'Embellie musculaire

 

Dès 8 ans

Durée : 2h

Tarif unique : 10€ par personne (matériel inclus)

 

Le samedi 2 octobre, au choix de 10h à 12h ou de 14h30 à 16h30.

 

Chacune de ces deux cessions d'atelier s'adresse à 5 duos parent-enfant.

 

 

© Ombline De Benque

 

Durant 2h, nous vous proposons d'expérimenter, en famille (en duo parent-enfant), des techniques simples de gravure sur plusieurs supports : la plaque de zinc, de plexiglass et le tetra pak.


Vous découvrirez alors la beauté graphique de l'estampe à partir d'empreintes végétales, de monotypes et de gravures.

 

Cet atelier est proposé en lien avec le spectacle Mon Grand-père mais vous pouvez vous y inscrire sans voir le spectacle.

 

Ombline de Benque

Artiste graphique : Gravure et lithographie.

Pour moi la gravure représente la réconciliation avec un amour oublié. Une reconnexion avec le monde de l'enfance où art et science se marient impulsé par le désir de chercher, d'essayer. Quand je travaille à l'atelier je redécouvre le temps de l’errance, du bouillonnement, de la surprise, bonne ou mauvaise, cela s'apparente à l’improvisation théâtrale, ne jamais dire non, toujours accepter ce qui vient et le détourner, en faire sien.

J'ai eu la chance immense que ma mère m'ait inscrite aux ateliers des arts décoratifs à l'âge de 5 ans, mes professeurs étaient Pierre Belvès et Annette Guillon. Ils m'ont guidé vers l'école d'arts plastiques ATEP à Paris. C’est en passant mon diplôme sur le thème «la marionnette et son double » que je rapproche mes visions des arts plastiques et de la marionnette. Alain Recoing m’accueille au Théâtre aux Mains Nues pour suivre une formation d’actrice marionnettiste. Par la suite, ma rencontre avec Philippe Genty à l’ESNAM est décisive dans ma recherche sur le théâtre visuel. Ce métier éclectique d'actrice marionnettiste et plasticienne pour le spectacle vivant est évidemment très influent dans mon travail graphique. En 2016, je pousse la porte de l'atelier SFUMATO à Montreuil et je rencontre Corinne Forget, ce fut bien sûr décisif. Depuis ce jour je me forme aux techniques de l'estampe : eaux fortes, aquatinte sur zinc et cuivre, monotype, lithographie. Peu à peu, je commence à mêler la gravure à l'art vivant. À chacune de mes expositions personnelles, je propose une performance réunissant monotype en direct, récit et musique.