Spectacle précédent                                                                                                                                                                Spectacle suivant

 

Insurrections ! En territoire sexuel

Cie Le beau est toujours bizarre

  

 

© Lucas Thebault


JE(UX) DE GENRES #6

 -Féminismes et  gender studies-

du 16 au 25 mars

 

 Trois soirées et un stage !

 

Qu’est-ce qui se joue dans le “je” ? C’est ce que nous proposons pendant ce festival : poser la question de l’individu et de son genre. On le sent bien : ce qui se joue dans l’intime, dans le personnel, dans nos corps, se frotte et affronte parfois ce que le corps social, politique, culturel a pu normer. Parce que normer, c’est circonscrire et enfermer : questionner le genre, c’est donc chercher à le libérer, à créer des espaces d’émancipation. Des mouvements tels que le queer et les féminismes ont cette volonté artistique et politique de créer ces espaces. A nous de laisser la place aux artistes d'aujourd'hui qui inventent et décortiquent les représentations de l’identité hors des codes et des normes dominantes. Histoire de nous bousculer joyeusement ! 

 

MARS

STAGE DANSE

Flesh Dance

Avec Julie Botet et Mel Favre

Cie Sapharide

 

Mettons nos chairs à l'honneur durant cet atelier entre femmes où nos danses et nos rythmes feront naître de nouvelles vibrations.  



 Mardi 22 mars à 20h

Durée : 1h

 

Manifeste pour une luxure éclairée

Pour tout le monde dès 16 ans

 

 

 

 

“Faire de la sexualité un domaine de connaissance et d’insurrection, contre tout ce qui nous fut inculqué en matière de honte et tout ce qui ne nous fut pas inculqué en matière de connaissance, est une des façons de mettre en pratique le principe féministe : mon corps m’appartient”. Inspirée par un recueil de nouvelles écrites par Wendy Delorme, l’envie est venue à Emmanuelle Coutellier d’explorer ce que peut être la sexualité au plateau. Et ce qu’elle peut produire, au-delà d’un signifiant amoureux ou industriel bien balisé. À première vue, les tribulations de Wendy pourraient constituer le répertoire d’une étude ethnologique des diverses façons d’aimer ou de jouir aujourd’hui : polyamory, Bdsm, queer, paternité/maternité trans, etc. Écouter une ancienne travailleuse du sexe concernée relève d’une pédagogie éthique et judicieuse.

L’énergie sexuelle qui se dégage du texte opère, elle agit. Elle vient déposer sur nous les premières marques d’une nouvelle métaphysique de l’amour et de nos sens, une nouvelle métaphysique du sexe.

 

 

 

 

Distribution : Conception : Emmanuelle Coutellier ; Autrice : Wendy Delorme ; Jeu et cordes : Bénédicte Choisnet, Emmanuelle Coutellier et Kaj Hamelin

Aide à la dramaturgie : Ludivine Demol

Soutiens : Le Point Éphémère à Paris, le Théâtre Massenet